Président de la République de Lituanie

Selon les Présidents lituanien et polonais, il est nécessaire de réfléchir à la vie et l’action commune après la pandémie

30/05/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a répondu à la lettre du Président de la République de Pologne Andrzej Duda où il a exprimé sa position concernant les actions communes concernant les conséquences de la pandémie Covid-19, l’agenda de l’Union européenne et la coopération pour que la Communauté soit unie dans la poursuite de ses objectifs et pour l’amélioration de la sécurité, de la situation géopolitique et économique dans la région.

Le Président lituanien a aussi remercié le Président polonais pour sa contribution personnelle au renforcement des liens entre les Etats lituanien et polonais.

Les deux Présidents ont souligné que suite aux décisions déterminées nécessaires dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques et sociales, il est nécessaire de réfléchir à la vie et à l’action commune après la pandémie.

Dans sa lettre, le Président lituanien affirme que la solidarité, l’unité, l’efficacité doivent être les principes majeurs de la prise de décisions au sein de l’UE. Le Président a souligné les trois conditions principales pour la relance de l’Europe : le fonctionnement fluide et le renforcement du marché intérieur, le budget de l’UE plus important, surtout pour le financement de la cohésion et de l’agriculture ainsi que des secteurs à forte valeur ajoutée, le fonds de relance correspondant aux besoins financiers.

« Cette crise a montré qu’il est nécessaire de mettre en place des actions concrètes au sein de l’Union européenne pour renforcer l’industrie sanitaire et diminuer la dépendance de l’UE à l’égard de l’approvisionnement des pays tiers. Je suis d’accord avec votre affirmation qu’il est nécessaire de renforcer la coopération entre les systèmes de santé nationaux, de créer des mécanismes efficaces de soutien entre les Etats et de favoriser le dialogue entre les Etats dans le domaine de la recherche », est-il écrit dans la lettre du Président.

Le Président a soutenu l’invitation du Président polonais à rester vigilants, à respecter les valeurs européennes et à continuer de défendre la démocratie, le droit international ainsi que les droits et les libertés humains dans le monde. C’est particulièrement important en ce moment, face aux menaces hybrides et aux campagnes de désinformation. Selon le Président lituanien, il est particulièrement important d’activer tous les instruments de l’UE dédiés au voisinage pour impliquer davantage les pays du partenariat oriental dans les initiatives communes de l’UE en matière de politique et d’économie.

Les deux Présidents ont souligné la priorité de la sécurité militaire et du renforcement de la défense. « La pandémie du coronavirus n’a malheureusement pas éliminé les menaces conventionnelles, toujours présentes à nos côtés, plutôt au contraire, elle leur a permis de se renforcer. Nous devons garder le financement de la défense non inférieur à 2 % du PIB. L’OTAN a été et sera aussi bien pour la Lituanie que pour la Pologne l’intérêt vital et le garant irremplaçable de notre sécurité », dit le Président.

Concernant le renforcement des mécanismes de la préparation civile, le Président affirme qu’ils sont très importants non seulement pour la résolution de la crise sanitaire mais également lors des incidents nucléaires et radiologiques. Selon le Président, la sûreté nucléaire dans la région incite à s’inquiéter car le lancement de la centrale nucléaire d’Astraviets est prévu prochainement alors que les standards de sûreté ne sont pas remplis et les recommandations de l’UE concernant les risques et les stress tests pour évaluer les menaces extérieures n’ont pas été mises en place. La Lituanie est prête, soutenue par la Pologne, d’ouvrir le centre régional de l’UE pour gérer les menaces nucléaires et radiologiques.

Le Président a souligné qu’il était nécessaire d’assurer que l’électricité fabriquée sans respecter les standards préétablis de sûreté provenant des centrales nucléaires des pays tiers ne devrait pas être vendue sur le marché commun de l’Union européenne.

Dans sa lettre au Président polonais, le Président lituanien a exprimé son espoir que la croissance économique durable, l’attention à la protection de l’environnement et à la politique sociale, les objectifs environnementaux financés correctement ouvriront à l’Europe d’énormes opportunités pour devenir une économie encore plus compétitive qui générera une haute valeur ajoutée et permettront aux sociétés lituanienne et polonaise de devenir plus résilientes aux crises et aux défis à l’avenir.

La Lituanie et la Pologne mettent ensemble en place des projets ambitieux et extrêmement importants tels que la synchronisation des réseaux électriques avec l’Europe continentale, la connectivité des réseaux des routes et des voies ferrés qui compléteront la création du marché de l’UE.

Le Président lituanien a souligné que ces objectifs ne peuvent pas être mis en place sans solidarité et coopération entre les États. Il a assuré que la Lituanie est prête à continuer à renforcer la coopération bilatérale, basée sur une histoire, des valeurs et des traditions communes.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.05.30 09:20

Précédent