Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Les 80 ans du début des déportations de masse : les Présidents lituanien, letton et estonien appellent à ne pas oublier

14/06/2021

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a commémoré, avec la Présidente estonienne Kersti Kaljulaid et le Président letton Egils Levits, une date douloureuse : les déportations de masse en Lituanie, Lettonie et Estonie, organisées en 1941 par l’Union soviétique, ont aujourd’hui 80 ans.

Les dirigeants des pays baltes se sont adressés ensemble aux citoyens de leurs pays et à la communauté internationale en les appelant à ne pas oublier les déportations, organisées par l’Union soviétique, qui ont frappé le monde et mutilé le destin de plusieurs générations. « Aujourd’hui, nous pouvons avec une minute de silence rendre hommage à la mémoire des victimes. Mis nous devons aussi parler. Des événements comme les déportations qui ont commencé le 14 juin avaient leur raison. Cela est arrivé du fait que deux forces du mal, l’Allemagne nazie et le régime soviétique des communistes, ont conclu un accord secret pour se partager l’Europe. Piétinant la souveraineté des pays, les droits de l’homme et la primauté du droit, ces deux régimes ont causé aux gens une misère et des souffrances indicibles », ont déclaré les Présidents. Ils ont rappelé que les conséquences de l’occupation soviétique des pays baltes se ressentent encore aujourd’hui, 30 ans après le rétablissement de l’indépendance de ces pays.

Commémorant le 80e anniversaire des déportations de masse, les dirigeants des pays baltes ont souligné l’importante de la coopération et de l’unité des pays au sein de l’UE et de l’OTAN, ainsi que l’importance des relations transatlantiques.

Les chefs d’État ont attiré l’attention de la communauté internationale sur l’augmentation des menaces de désinformation et de révisionnisme de l’Histoire et sur la légitimation des actions agressives de la Russie et de ses violations de la souveraineté des pays en Ukraine et en Géorgie.

Les Présidents ont terminé leur appel par les mots de l’ancien membre du Congrès américain Tom Lantos : « La base de la civilisation est fine comme une feuille de papier. Nous en sommes ses gardiens afin que nous ne perdions jamais notre vigilance ».

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2021.06.14 09:35

Précédent