Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Le Président : « Si la Lituanie est élue au Conseil des droits de l’homme pour la période 2022–2024, elle se concentrera sur la protection des droits des groupes les plus vulnérables »

22/02/2021

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a participé par visioconférence au segment de haut niveau de la 46e session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Lors de son discours devant les dirigeants du monde entier, le Président a présenté les priorités de la Lituanie, candidate pour un siège au Conseil des droits de l’homme pour la période 2022-2024.

Selon le Président, si la Lituanie est élue, elle se concentrera sur la défense et la promotion des droits des groupes les plus vulnérables : les enfants, les personnes ayant un handicap, les défenseurs des droits de l’homme, les personnes vivant dans des zones de conflits.

Le Président a souligné que la Lituanie agirait activement pour mettre en place le programme de la protection des droits de l’enfant dans le cadre des actions menées par l’Unicef, elle contribuera également à la défense, au niveau régional et mondial, des droits des femmes et des filles, de la sécurité des journalistes, des droits d’expression, des droits à la liberté de réunion pacifique et d’association, de religion ou de conviction.

Le Président a rappelé la situation des droits de l’homme dans les pays voisins, la Biélorussie et la Russie. Selon le Président, la violence brutale et généralisée, utilisée par le régime biélorusse à l’encontre des manifestants pacifiques, de l’opposition politique, de la société civile, des journalistes et du personnel des médias devrait être évaluée par les organisations internationales. Il est donc important de développer les mécanismes contre les violations des droits de l’homme.

En évoquant la situation des droits de l’homme en Russie, le Président a officiellement condamné la tentative d’empoisonnement du leader de l’opposition Alexeï Navalny, son emprisonnement illégal et son procès politique ainsi que la condamnation politique de l’historien et défenseur des droits de l’homme Yuri Dmitriev. Le Président a également évoqué les actions menées en Crimée, annexée de manière illégale, en Ukraine orientale, les territoires qui ne sont plus contrôlés par le gouvernement ukrainien ainsi qu’en Abkhazie et en Ossétie du Sud appartenant à la Géorgie.

La Lituanie a encouragé à empêcher les violations systématiques du droit international dans ces Etats en mettant en place le mécanisme de protection des droits de l’homme des Nations unies et de traduire en justice les personnes responsables.

 En finissant son discours le Président a souligné que le défi majeur au niveau géopolitique est, à l’heure actuelle, la mise en œuvre et la promotion de l’Etat de droit. « Travaillons ensemble, promouvons l’Etat de droit et construisons un meilleur avenir pour tous ! », a conclu le Président.

La Lituanie a décidé de déposer sa candidature à un siège au sein du Conseil des droits de l’homme en 2015. Elle a également participé à l’élection en 2006. La Lituanie se porte candidate pour un des deux sièges dédiés aux Etats d’Europe orientale. L’élection aura lieu en octobre 2021 par scrutin secret à l’Assemblée générale des Nations unies.

Le Conseil des droits de l‘homme des Nations unies a été créé en 2006. C’est l’organe principal des Nations unies chargé de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme dans le monde et de réagir face aux violations de ces droits.

La Lituanie soutient activement la promotion des droits de l’homme en Biélorussie et en Ukraine, elle soutient également la Géorgie dans le cadre des discussions au sein du Conseil des droits de l’homme concernant la situation des droits de l’homme en Abkhazie et en Ossétie du Sud. Le dialogue actif entre l’UE et les Etats du partenariat oriental est également développé de manière active depuis 2021 à l’initiative de la LLituanie.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2021.02.23 09:47

Précédent