Président de la République de Lituanie

Le Président : « Nous devons nous mettre d’accord sur un budget pluriannuel de l’UE juste et sur un fonds de relance européen basé sur des critères objectifs »

26/06/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda s’est entretenu par téléphone avec le président du Conseil européen Charles Michel. L’entretien a été organisé pour discuter de l’agenda de la réunion du Conseil européen prévu au mois de juillet dédié aux négociations sur le cadre financier pluriannuel et le plan de relance pour l’Europe.

L’appel de Charles Michel avec le Président lituanien s’inscrit dans le cadre des consultations avec les pays membres de l’Union européenne pour connaitre leurs positions concernant les critères de redistribution du fonds de relance pour l’Europe.

Le Président lituanien a réitéré la position de la Lituanie qui espère que le budget pluriannuel de l’Union européenne sera juste et que le plan de relance pour l’Europe sera basé sur des critères relatifs aux conséquences de la crise. Le Président a exprimé son espoir que ce nouvel instrument financier ne sera pas créé au détriment du cadre financier pluriannuel.

« Il est important d’assurer un financement plus important à la politique de cohésion et à l’agriculture pour parvenir à la convergence des aides directes aux agriculteurs », a dit le Président. Le Président a également souligné que l’UE doit respecter ses engagements et assurer le financement adéquat de la fermeture de la centrale nucléaire d’Ignalina et du programme de transit de Kaliningrad.

Selon le Président, il est nécessaire de partager équitablement la contribution au budget de l’UE et de renoncer au mécanisme de correction budgétaire actuel.

Lors de l’entretien, le Président lituanien a également attiré l’attention du président du Conseil européen aux efforts de la Russie de réécrire l’histoire, de réhabiliter le pacte Molotov-Ribbentrop et ses protocoles secrets. « En Europe, nous devons nous mobiliser et empêcher les efforts de la Russie d’induire la société occidentale en erreur et de remettre en question les bases du droit international », a affirmé le Président.

Le Président lituanien et le président du Conseil européen ont évoqué les questions de la sûreté nucléaire dans le voisinage de l’UE. Le dirigeant lituanien a souligné la nécessité de faire respecter les conclusions du Conseil européen de décembre 2019 qui stipulent que tous les équipements dans les pays tiers doivent respecter les plus hauts standards en terme d’environnement et de sureté nucléaire. Ainsi l’électricité produite sans respecter les standards de sécurité ne devrait pas être vendue sur le marché intérieur de l’UE. Le président du Conseil européen a souligné que les questions de la sûreté nucléaire sont particulièrement importantes pour toute l’Union européenne et qu’il s’adressera prochainement au Président biélorusse pour discuter de ces questions.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.06.26 22:43

Précédent