Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Le Président : « Nous avons rétabli d’excellentes relations avec la Pologne, des projets bilatéraux nous attendent »

17/09/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a rencontré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, venu en Lituanie pour une visite de travail.

La rencontre entre le Président lituanien et le Premier ministre polonais a eu lieu un jour symbolique : il y a 81 ans, le 17 septembre 1939 l’Union soviétique a envahi l’est de la Pologne. En commémorant cette date tragique, les dirigeants des pays se sont mis d’accord de mobiliser leurs forces dans la lutte contre la propagande russe et contre les efforts de réécrire l’histoire.

« Cette date marque le début de l’agression de l’Union soviétique contre la Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale. Nous n’oublierons jamais les préjudices du régime soviétique envers les pays de l’Europe orientale et les pays baltes. Notre mission commune est d’assurer que l’histoire de la Seconde guerre mondiale ne soit pas falsifiée », a affirmé le Président.

Au début de la rencontre, il était question des relations particulièrement bonnes entre la Lituanie et la Pologne qui se sont considérablement améliorées lors des dernières années grâce à la coopération avec le Président Andrzej Duda. Le Premier ministre polonais a remercié le Président lituanien pour le renforcement des relations entre la Lituanie et la Pologne et la même approche envers les questions majeures de la politique internationale actuelle.

L’attention particulière lors de la rencontre a été portée à la situation en Biélorussie et aux scenarii de son évolution. Le Président a rappelé que la Lituanie ne reconnait pas Monsieur Alexandre Loukachenko en tant que Président élu de la Biélorussie car l’élection présidentielle, organisée au mois d’août, n’a pas été ni libre ni démocratique. Le Président a souligné que la Lituanie espère la fin des agressions contre les citoyens pacifiques en Biélorussie, un dialogue entre les autorités biélorusses et la société civique, un transfert pacifique du pouvoir.

Les dirigeants ont discuté du programme de la prochaine réunion du Conseil européen. Les dirigeants se sont mis d’accord d’encourager les dirigeants des institutions de l’UE à renforcer la résilience et la compétitivité du marché unique, surtout dans le contexte de la pandémie. Il a été également question des projets pour lutter contre le changement climatique et des questions de la mise en place du paquet mobilité.

Les dirigeants ont souligné l’importance de l’OTAN et des liens transatlantiques à la sécurité nationale. Le lancement de la centrale nucléaire d’Astraviets non conforme aux standards de sûreté a été évoqué. Les positions des deux pays concernant le lancement de cette centrale seront strictes, l’électricité y produite sera boycottée et les efforts continueront à être déployés pour ne pas laisser cette question en marge de l’agenda de l’UE. Les dirigeants se sont mis d’accord d’encourager le processus de la mise en place du projet de synchronisation.

Le Président a rappelé que 2021 est proclamée en Lituanie l’année de la Constitution du 3 mai et a proposé de commémorer ensemble son 230e anniversaire.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.09.18 09:20

Précédent