Président de la République de Lituanie

Le Président lituanien et le Premier ministre irlandais ont discuté des négociations du budget de l’UE et des stratégies pour remédier aux conséquences de la pandémie

10/07/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda s’est entretenu par téléphone avec le Premier ministre irlandais Micheál Martin. L’entretien a porté sur l’agenda de l’UE et sur la réunion du Conseil européen prévu les 17 et 18 juillet.

Les Présidents ont échangé sur leurs positions concernant le budget pluriannuel de l’UE proposé et les principes de répartition du fonds de relance européen.

Le Président a souligné que le prochain cycle financier de l’UE devrait ouvrir aux pays de nombreuses options pour résoudre la crise économique et sociale provoquée par la pandémie et pour développer la stratégie de développement à long terme. Selon le Président, il est particulièrement important aujourd’hui que les pays membres de l’UE restent soudés et solidaires pour procéder de manière rapide et efficace et pour parvenir le plus rapidement possible à un accord.

 Selon le Président, l’une des plus grandes attentes des pays baltes est l’augmentation du financement de la politique de cohésion. « L’Union européenne doit respecter ses engagements de faire concorder les aides directes aux agriculteurs des pays baltes pour parvenir à une convergence complète d’ici à 2027 ainsi que d’assurer le financement adéquat à la fermeture de la centrale nucléaire d’Ignalina et à la mise en place du schéma de transit de Kaliningrad », a dit le Président.

Les deux dirigeants ont exprimé leurs points de vue concernant les principes de répartition du fonds de relance européen. La Lituanie considère que les critères de répartition doivent être honnêtes et objectifs. Le Président pense que le fonds européen de relance doit être accessible à tous les pays membres.

L’agenda de l’Eurogroupe et les priorités stratégiques ont également été discutés. Dans le contexte du renforcement de l’union économique et monétaire, le Président a exprimé son espoir que les discussions reprendraient sur la mise en place de l’union bancaire de l’UE, la réforme du mécanisme européen de stabilité, l’instrument budgétaire de convergence et de compétitivité pour la zone euro.

Les deux dirigeants ont échangé sur la dynamique de propagation de l’épidémie Covid-19 dans les pays ainsi que sur son impact social et économique.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.07.10 08:11

Précédent