Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Le Président : les objectifs de la politique sociale de l’UE sont de garantir une réduction des inégalités, de la pauvreté et de la fracture sociale ainsi qu’un dialogue social

08/05/2021

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda participe au sommet européen destiné à discuter des objectifs de la politique sociale de l’UE.

La pandémie a particulièrement mis en évidence le problème des inégalités sociales, les chefs d’État européens se sont donc rencontrés pour décider et approuver les mesures d’une politique sociale innovante qui s’appuient sur l’idée d’une économie inclusive : égalité des chances, réduction de la pauvreté et de la fracture sociale, création d’emplois et formation continue de la population.

L’objectif est que la sensibilisation à l’importance de la politique sociale permette de construire avec efficacité une économie avec une valeur ajoutée verte et numérique.

« Les priorités de la politique sociale européenne correspond aux objectifs de l’État-providence. La Lituanie suit le même chemin que l’ensemble de l’UE pour réduire les inégalités, la pauvreté et la fracture sociale. La Lituanie porte une attention toute particulière aux groupes les plus vulnérables de la société, dont la qualité de vie doit s’améliorer. Le dialogue avec les partenaires sociaux pour construire une politique sociale innovante est nécessaire et nous devrions donc accorder plus d’attention pour débattre des changements avec les travailleurs, le monde des affaires et les organisations non-gouvernementales », a affirmé le Président.

Le chef de l’État a souligné que la Lituanie salue les priorités de la protection sociale UE2030, mais il a attiré l’attention sur le fait que, grâce à des efforts efficaces, il est possible non seulement d’atteindre l’objectif de réduire la pauvreté d’au moins 15 millions de personnes, mais aussi de le dépasser. 

Lors du sommet européen, le Président a proposé une réduction des inégalités par le biais de l’importance de la garantie d’un départ égal dans la scolarité, et souligné que l’assurance ciblée de revenus minimaux peut être un moyen très efficace pour réduire la pauvreté et la fracture sociale, notamment des membres les plus vulnérable de la société. Le chef de l’État a aussi souligné la nécessité de moderniser radicalement la politique d’incitation au dialogue social et créer des instruments spécifiques, par exemple l’idée de considérer les critères du dialogue social et des conventions collectives lors des marchés publics. 

De nombreux partenaires sociaux du monde des affaires, des syndicats et des organisations non-gouvernementales ont participé aux discussions avec les chefs d’État européens.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2021.05.08 16:34

Précédent