Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Le Président : « Les dirigeants de l’UE ont unanimement convenus d’augmenter les volumes de distribution et de fabrication des vaccins et ont discuté de la position envers la Russie

25/03/2021

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a participé par visioconférence à la réunion du Conseil européen, dédiée aux questions de l’approvisionnement en vaccins, de l’introduction du certificat vert, des relations avec la Russie et la Turquie, du renforcement des liens transatlantiques et du fonctionnement du marché intérieur de l’UE.

Lors de la première partie de la réunion, les leaders européens ont discuté de la lutte contre la pandémie de Covid-19, de la distribution et de la fabrication des vaccins ainsi que des défis et de l’actualité des relations entre l’UE et la Russie.

Les dirigeants de l’UE ont convenu que la vaccination de 70 % de citoyens adultes reste réalisable. Ils ont invité la Commission à assurer un approvisionnement en vaccins adapté et en temps voulu, à augmenter les capacités de production et à supprimer les problèmes persistants dans les chaines d’approvisionnement.

Le Président a souligné que la Lituanie soutient la mise en place du certificat vert qui permettrait d’identifier l’immunité. « Nous avons besoin d’une décision unie sur les vaccins reconnus dans le cadre de ce certificat. Dans ce cas nous devons nous baser sur la confirmation de l’Agence européenne des médicaments », a dit le Président.

Le Président a également attiré l’attention sur la nécessité de renforcer la politique commune de communication et de mener à bien la création du mécanisme permettant de donner les vaccins restants aux pays voisins de l’UE.

Le Président a souligné que la position agressive de la Russie ne change pas. « Nous ne voyons pas d’efforts à respecter les accords de Minsk, l’annexion de la Crimée continue, les cyberattaques et les attaques hybrides à l’égard de l’UE persistent, les violations brutales des droits et des libertés de l’homme sont habituelles. Nous ne pouvons pas oublier l’incarcération illégitime d’Alexeï Navalny. La création d’un Etat uni avec la Biélorussie est forcée. Nous n’avons aucune raison de reconsidérer les relations avec la Russie. Au contraire, vu la situation qui ne change pas, la Lituanie se prononce pour des sanctions plus sévères contre la Russie », a dit le Président.

Le Président lituanien a souligné la nécessité de maintenir les cinq principes à appliquer dans les relations entre l’UE et la Russie et leur mise en œuvre équilibrée. Nous devons soutenir les défenseurs des droits de l’homme et les organisations non gouvernementales. Les sanctions devraient être appliquées non seulement dans les cas d’usage de la force mais aussi de corruption. Une attention particulière devrait être accordée à une politique ambitieuse à long terme du partenariat oriental et aux pays partenaires associés : l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie.

Le Président a souligné la nécessité de renforcer la résilience de l’UE et sa réponse aux menaces que représentent la Russie dans les domaines numérique et cybernétique ainsi que la lutte contre la désinformation.

Les dirigeants ont également discuté des relations entre l’UE et la Turquie. Le Président a affirmé que la Turquie était un partenaire de l’UE et un allié important de l’OTAN. Nous devons donc maintenir avec ce pays un dialogue constructif sans perdre de vue les engagements de la Turquie.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2021.03.25 21:21

Précédent