Président de la République de Lituanie

Le Président : « J’encourage la Commission européenne à mobiliser tous les efforts pour assurer la sûreté de la centrale nucléaire d’Astraviets avant son lancement

14/05/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a discuté par appel téléphonique avec la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L’entretien a porté sur la centrale nucléaire d’Astraviets, sur le sommet du partenariat oriental qui approche, sur les négociations du cadre financier pluriannuel de l’UE ainsi que sur les conséquences sociales et économiques de la lutte contre le Covid-19.

Le Président a souligné que l’économie ne reprendra que grâce au fonctionnement fluide du marché intérieur et à un financement correspondant à la gravité de la crise, ce qui nécessite un budget pluriannuel de l’UE plus important ainsi qu’un fonds de relance européenne suffisant. Le Président a également affirmé que la situation actuelle exige une approche plus flexible concernant l’utilisation de ces instruments, une attention particulière au financement des politiques prioritaires – la politique de cohésion et de la politique agricole, ce qui non seulement adoucirait les conséquences sociales et économiques de la pandémie mais permettrait également de profiter de cette situation pour développer les projets dans les domaines de la numérisation, de l’économie verte et de l’économie circulaire. Le Président a souligné qu’il était important de faire en sorte que tous les Etats aient les mêmes possibilités de profiter du fonds de relance européenne.

Le Président a également présenté les résultats des entretiens avec les dirigeants des pays du partenariat oriental et a salué l’initiative de la Commission européenne pour les pays du partenariat oriental pour les aider à lutter contre les conséquences de la propagation du Covid-19. Le Président a également souligné que ce type d’aide ne devrait pas dépendre des programmes qui encouragent les réformes.

« Le renforcement de la politique et du programme du partenariat oriental est particulièrement important en cette période compliquée, marquée par des campagnes de désinformation effectuées par certains pays. Nous devons contribuer à un programme du partenariat oriental ambitieux et de long terme, basé sur une compréhension mutuelle et une aide plus importante aux pays qui sont prêts à avancer sur la voie européenne en mettant en place les réformes politiques, économiques et juridiques », a dit le Président. Le Président a souligné qu’un pas important dans la mise en place de ces objectifs pourrait être le forum du partenariat oriental prévu au mois de juin où seront réunis tous les Etats membres de l’Union européenne et tous les pays du partenariat oriental.

Le Président a exprimé l’inquiétude de notre pays concernant la centrale nucléaire d’Astraviets : les problèmes sérieux concernant sa sûreté n’étant pas résolus, le combustible nucléaire est déjà sur place, prêt à être utilisé. Le dirigeant lituanien a souligné que la Commission européenne doit mobiliser tous les instruments juridiques à disposition pour obliger la Biélorussie à mettre en place les standards des stress tests nucléaires avant le lancement de la centrale nucléaire et assurer la sécurité des citoyens de l’UE. Le Président a informé qu’il s’est entretenu avec le Président biélorusse Alexandre Loukachenko qui a accepté d’accueillir les experts internationaux pour vérifier la sûreté de la centrale nucléaire.

Le Président lituanien a invité la Présidente de la Commission européenne à s’impliquer personnellement pour assurer la sécurité de la centrale nucléaire d’Astraviets. Il a également présenté les aspirations lituaniennes de devenir le centre régional de l’UE en matière de sécurité civique afin de prévenir les incidents nucléaires et radiologiques. « La centrale nucléaire d’Astraviets en Biélorussie relève des questions de la sûreté nucléaire de l’Union européenne. C’est également une épreuve de notre solidarité, de notre réaction collective et de notre responsabilité envers les citoyens de l’UE. Nous devons assurer la sûreté des citoyens de nos pays ainsi que de toute l’UE et l’électricité produite sans respecter les standards de sûreté ne devrait pas avoir accès au marché intérieur de l’UE », a dit le Président.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.05.15 08:54

Précédent