Président de la République de Lituanie

Le Président : j’appelle la Biélorussie à garantir des élections sûres, libres et honnêtes ainsi que les droits de l’homme fondamentaux

07/08/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda s’est entretenu par téléphone avec le ministre des Affaires étrangères Linas Linkevičius. Lors de l’entretien, ils ont examiné l’évaluation de la situation politique en Biélorussie au moment où le pays se prépare à des élections présidentielles le 9 août.

« Nous observons attentivement la campagne des élections présidentielles biélorusses et appelons à respecter les principes démocratiques universellement reconnus. En Biélorussie, pays européen, les répressions contre la société civile sont intolérables. J’appelle les autorités biélorusses à garantir des élections sûres, libres et honnêtes ainsi que les libertés et droits de l’homme fondamentaux. Je condamne toute ingérence de la Russie dans le déroulement et le résultat des élections présidentielles biélorusses », a déclaré le Président.

Lors de l’entretien, le chef de l’État a encouragé le ministre des Affaires étrangères à assurer un dialogue opérationnel avec la Biélorussie et les institutions de l’Union européenne concernant le processus des élections présidentielles biélorusses et défendre les positions de principe de la Lituanie sur l’évaluation des problèmes de sûreté de la centrale nucléaire d’Astraviets au niveau international, après le début du chargement du combustible nucléaire dans le premier processus des réacteurs.

Le président a de nouveau confirmé que la position de la Lituanie sur la centrale nucléaire d’Astraviets ne changeait pas. « Ce site est une menace pour la sécurité nationale de notre pays, la santé du public et l’environnement. La Lituanie doit être prête à protéger la population et les intérêts vitaux de la Lituanie », a dit le Président.

Le chef de l’État a souligné la stricte position de la Lituanie de ne pas acheter d’électricité fabriquée dans un pays où fonctionne une centrale nucléaire qui n’est pas sûre, et de ne pas donner les réserves de la centrale de pompage-turbinage de Kruonis à la Biélorussie.

Le ministre des Affaires étrangères s’est vu confier le renforcement de la coordination des institutions lituaniennes et des experts ainsi que de la diffusion d’informations justes à l’UE et aux partenaires internationaux sur la sécurité de la centrale nucléaire d’Astraviets, de même que la concentration des forces et la mobilisation des efforts diplomatiques afin que l’électricité produite sans sécurité ne se retrouve pas sur les marchés non seulement de la Lituanie, mais aussi de la région et de l’UE.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.08.07 20:40

Précédent