Président de la République de Lituanie

Le Président invite les leaders européens à discuter des pas suivants dans les relations avec la Biélorussie

11/09/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a participé en visioconférence à la réunion préparatoire du Conseil européen des 24 et 25 septembre 2020.

Cette réunion a été organisée en format non traditionnel, en petits groupes. Les dirigeants allemand, autrichien, danois, finlandais, croate, slovaque et belge ont participé à la discussion avec le Président lituanien.

La rencontre, organisée à l’initiative du président du Conseil européen Charles Michel, a porté sur les perspectives des relations entre l’UE et la Chine, la situation dans la Méditerranée orientale et en Biélorussie.

Au début de la rencontre, le Président a attiré l’attention des leaders européens sur la situation difficile en Biélorussie et a encouragé le président du Conseil européen à mettre la question de la Biélorussie à l’ordre du jour de la réunion du Conseil européen les 24 et 25 septembre.

« La situation en Biélorussie ne change malheureusement pas. Le recours à la force brutale, les violations des droits de l’homme, le démantèlement du conseil de coordination continuent. Tous les leaders de l’UE doivent évaluer la situation et décider des pas à suivre », a affirmé le Président.

En évoquant les relations entre l’UE et la Chine, le Président lituanien a souligné la nécessité de prévoir la progression de la dynamique des relations entre l’UE et la Chine dans le contexte des circonstances géopolitiques et économiques qui évoluent.

« Dans les relations avec la Chine, l’UE doit se baser sur les valeurs démocratiques, le respect des droits et des libertés de l’homme, les conditions équitables en matière de commerce », a dit le Président.

Le Président a souligné qu’il est important de travailler pour parvenir à plus de résilience de l’économie de l’UE sans dépendre des pays tiers et pour assurer la durabilité des chaines d’approvisionnement en produits industriels.

Le Président a exprimé sa solidarité avec Chypre et la Grèce, il a également invité la Turquie à s’abstenir d’actions unilatérales dans la mer Méditerranée et a exprimé son espoir que ses désaccords entre les Etats voisins seraient résolus de manière constructive et en respectant les principes du droit international.

En résumant la discussion, le président du Conseil européen Ch. Michel a souligné l’importance de la situation en Biélorussie et a assuré qu’il prendra en considération la possibilité de mettre la question de la Biélorussie à l’ordre du jour de la réunion du Conseil européen au mois de septembre.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.09.11 22:00

Précédent