Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Le Président a évalué avec les dirigeants de l’UE les stratégies de tests et de vaccination contre le coronavirus

20/11/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a participé à la réunion à distance du Conseil européen, dédiée à discuter de la réponse de l’Union européenne face à la crise due à la pandémie et des progrès dans la mise en place des stratégies de tests et de vaccination.

Lors de la réunion du Conseil européen, les leaders des pays ont discuté des volumes de fabrication, de la logistique et de la distribution des vaccins. « Nous savons déjà que des vaccins à haut indice d’efficacité ont été créés. Nous avons la possibilité, avec les autres pays membres de l’UE de nous procurer des vaccins sûrs et efficaces dès qu’ils seront approuvés par l’Agence européenne des médicaments. Il est évident que l’accès rapide aux vaccins permettra de préserver de nombreuses vies et aura un important impact positif sur la santé publique et l’économie. J’ai également invité les dirigeants de l’UE à commencer dès maintenant la préparation de la stratégie coordonnée de la suppression des restrictions sociales », a dit le Président.

Les leaders de l’UE ont convenu que le succès de la vaccination dépend directement d’une communication pertinente et opportune en direction de la société, or l’Union européenne a également besoin d’une stratégie pour informer la société et pour lutter contre la désinformation. Le Président reconnait que la propagation des fausses informations sur l’espace public devient un facteur dangereux dans la lutte contre la pandémie. « La vaccination est un pas majeur pour pouvoir revenir à notre train de vie habituelle », a dit le Président.

Le Président s’est prononcé sur les recommandations de la Commission européenne concernant les tests rapides de détection d’antigènes et a proposé de trouver un accord concernant l’utilisation de ces tests dans les pays membres. Le Président a partagé les remarques et les recommandations du Conseil des experts de la santé, créé à l’initiative du Président, concernant l’utilisation des tests rapides sérologiques et antigéniques dans les procédures de test. Les tests efficaces et rapides resteront l’un des principaux moyens pour contrôler la pandémie avant que des vaccins sûrs et efficaces puissent être utilisés.

Lors de la réunion du Conseil européen, le problème de plus en plus important de la santé psychologique des citoyens européens a été évoqué. Les leaders de l’UE ont attiré l’attention sur une certaine fatigue de la société face à la pandémie. Le Président a souligné l’importance du climat positif dans la société dans la lutte contre la pandémie et a partagé l’expérience de la Lituanie : « La Lituanie a déjà fait un pas de l’avant : le Conseil des experts de la santé préparent déjà des recommandations au gouvernement sur les mesures et leur mise en place pour améliorer le climat psychologique dans le pays ».

Les leaders de l’UE ont échangé leur opinion concernant le veto de la Pologne et la Hongrie contre le cadre financier pluriannuel et du plan de relance, en raison du mécanisme de l’Etat de droit qui conditionne l’accès au financement. Le Président a souligné l’importance du dialogue et la nécessité de mener à bien le plus rapidement possible les procédures juridiques pour adopter le cadre financier pluriannuel de l’UE et le plan de relance et pouvoir profiter le plus rapidement possible des ressources prévues.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.11.20 12:29

Précédent