Président de la République de Lituanie

L’attention internationale accordée à la sûreté des centrales nucléaires en projet de construction dans le voisinage de la Lituanie

26/03/2012

Lundi 26 mars (Séoul). Lors du Sommet sur la sécurité nucléaire à Séoul, capitale de la Corée du Sud, la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a rencontré le Directeur général de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA), Yukiya Amano.

Selon la Présidente de la Lituanie, la sûreté nucléaire constitue une priorité pour la Lituanie. La Lituanie respecte toutes les exigences nécessaires de sûreté nucléaire, tant concernant la centrale nucléaire d'Ignalina qui est en cours de fermeture, tant la centrale nucléaire de Visaginas qui est en projet de construction.
«Il n'y a absolument aucuns problèmes avec la Lituanie», a souligné le chef de l'AIEA.
Cependant, selon la Présidente, la sûreté des centrales nucléaires qui sont en cours de construction dans le voisinage de notre pays, notamment dans la région de Kaliningrad et en Biélorussie, suscite l'inquiétude des Lituaniens, car ces pays ne respectent pas les conventions et les standards internationaux.
«L'attention des organisations internationales qui ont pour rôle d'assurer la sécurité des centrales nucléaires en projet de construction et de celles qui sont déjà en activité, ce qui est très important pour la confiance du public dans l'énergie nucléaire La Lituanie aspire à ce que les mêmes exigences sévères de sûreté soient appliquées à toutes les centrales nucléaires, tant dans les pays voisins que dans d'autres pays du monde, et que leur surveillance et leur contrôle soient exercés par les organisations internationales», a confirmé la Présidente.
Lors de tous les événements internationaux, la Lituanie propose d'introduire des exigences plus sévères en matière de sûreté nucléaire et de faire en sorte qu'elles soient obligatoires, et également de renforcer le rôle de l'AIEA dans la surveillance de la mise en œuvre de ces engagements. L'année dernière, le Conseil européen, ayant pris en considération cette initiative de la Lituanie, a chargé les institutions de l'UE de faire en sorte que les tests de résistance soient effectués dans les conditions les plus défavorables sur toutes les centrales nucléaires qui sont en activité sur le territoire de l'UE et hors de ses frontières.
La Lituanie félicite toutes les initiatives de l'AIEA dans ce domaine et aspire à ce que les missions d'évaluation des sites et des infrastructures des futures centrales nucléaires, menées par l'AIEA, soient universellement obligatoires, et que leurs résultats soient publiés publiquement.
Selon la Présidente, l'information sur les missions de l'AIEA et sur leurs résultats rendus en Biélorussie et à Kaliningrad, garantirait une mise en œuvre plus transparente de ces projets. Le Chef de l'AIEA a informé de sa visite en Biélorussie prévue pour le mois d'avril, au cours de laquelle les discussions porteront sur les questions qui préoccupent la Lituanie, notamment sur la construction de la centrale nucléaire à Astraviec.
Lors du Sommet de Séoul sur la sécurité nucléaire, les discussions portent également sur la sûreté des centrales nucléaires qui sont en projet de construction à Kaliningrad et en Biélorussie. 
Le Service de presse du Président

Mise à jour 2012.03.26 11:18

Précédent