Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Selon le Président, la protection de la frontière extérieure concerne toute l’UE

03/08/2021

Ce mardi, le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda et le président du Conseil européen Charles Michel se sont entretenus par téléphone pour discuter de la réponse de l’UE face à la crise de la migration illégale à travers la frontière de l’UE entre la Lituanie et la Biélorussie.

Le Président lituanien a souligné que le régime de Loukachenko continue d’utiliser la migration comme outil de pression politique, menace de l’arrivée d’extrémistes et dirige délibérément les migrants illégaux vers la frontière de l’UE entre la Lituanie et la Biélorussie. Le Président lituanien a attiré l’attention du président du Conseil européen sur le fait que le nombre de passages illégaux de la frontière entre la Lituanie et la Biélorussie augmente de façon exponentielle : plus de 500 migrants illégaux ont traversé la frontière lors des deux derniers jours et ils sont 4 000 depuis le début de cette année.

Les deux dirigeants ont convenu que les actions du régime devaient être considérées comme une attaque hybride non seulement contre la Lituanie, mais contre toute l’UE. Il est donc nécessaire que toutes les capacités diplomatiques et les efforts de tous les États membres de l’UE soient mobilisés pour renforcer la protection de la frontière de l’UE entre la Lituanie et la Biélorussie.

Le Président a évoqué les besoins de la Lituanie en ce qui concerne une aide urgente de la part de l’UE : ressources humaines et financières supplémentaires, médiation de l’UE pour le rapatriement des migrants, ressources et équipements pour la construction d’une barrière le long de la frontière.

« La protection des frontières extérieures de l’Union européenne concerne toute l’UE. La réaction solidaire de l’Europe doit être rapide », a déclaré le Président lituanien lors de l’entretien. Il a remercié le président du Conseil européen pour un effet de levier diplomatique dans le dialogue avec les pays d’origine des migrants et une aide financière européenne à la Lituanie pour la construction d’une barrière physique à la frontière avec la Biélorussie.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2021.08.03 15:30

Précédent