Président de la République de Lituanie

Selon le Président, c’est maintenant que nous avons besoin de détermination

26/03/2020

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda, lors de la réunion à distance du Conseil européen, a affirmé que l’UE doit renforcer les efforts de coordination pour arrêter la propagation du virus et pour assurer la protection de la santé de ses citoyens.

Lors de la visioconférence, un accord a été trouvé entre tous les dirigeants des Etats membres sur les cinq priorités majeures à l’heure actuelle : empêcher la propagation du virus, se procurer des équipements médicaux, trouver la solution aux conséquences sociales et économiques, permettre le retour des citoyens de l’UE vers leur pays et créer le vaccin et les médicaments.

« Nous voyons les efforts de l’Union européenne pour résoudre de manière coordonnée les problèmes actuels. Toutefois ces efforts doivent être plus importants et réalisés plus rapidement. Il est particulièrement urgent d’assurer un approvisionnement fiable en équipements et matériel médicaux ainsi qu’en réactifs pour les établissements de santé. Les achats communs prennent trop de temps, les produits arrivent avec du retard. Il est évident que la détermination de l’UE est nécessaire actuellement et pas un jour à l’avenir », a affirmé le Président.

Le Président a proposé aux dirigeants de l’UE de mobiliser et d’exploiter de manière plus efficace les avancées des pays dans les secteurs biotechnologique et pharmaceutique pour être à la tête dans le processus de création du vaccin contre le coronavirus. « Avec une telle base d’innovations, de technologies et de talents, nous devons travailler plus activement pour créer le vaccin », a souligné le Président.

Lors de la visioconférence, beaucoup d’attention a été accordée à la gestion des conséquences économiques et sociales. Le Président a encouragé les dirigeants de l’UE à se concentrer sur un paquet financier solide pour résoudre des problèmes économiques et sociaux dans une perspective à court et à long terme ainsi qu’à être prêts à adopter des mesures supplémentaires.

Selon le Président, les décisions importantes ont été prises pour permettre d’utiliser le mécanisme européen de stabilité afin d’emprunter de l’argent, pour exploiter autant que possible la flexibilité du pacte de stabilité et de croissance, appliquer les règles plus simple pour obtenir une aide, profiter d’une nouvelle initiative d’investissement créée pour lutter contre le coronavirus. Il est donc primordial maintenant de mobiliser tous nos efforts pour mettre en place ces initiatives. Le Président lituanien a rappelé que la gestion de la crise n’est qu’un seul côté de la médaille. Il est nécessaire de nous préparer aux défis de la période d’après-crise non seulement pour l’économie mais également dans les secteurs des affaires sociales, de l’environnement, de l’éducation et d’autres.

Les leaders européens ont félicité l’initiative de la Commission européenne de créer des « axes verts » aux frontières intérieures de l’UE pour assurer la circulation sans interruption des biens et le fonctionnement du marché intérieur.

Le Président a souligné que le plus grand défi concernant le rapatriement des citoyens concerne leur retour des pays tiers. Afin de résoudre cette question, on espère une implication plus importante du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) et des délégations de l’UE dans les pays tiers.

Les leaders européens se sont mis d’accord que le risque de désinformation en ce moment difficile pour l’Europe est de plus en plus d’actualité. Il est donc nécessaire d’évaluer la vulnérabilité des systèmes informatiques et mobiliser les forces pour lutter contre les fausses informations. Il est particulièrement important de faire parvenir à la société une information claire et correcte sur les décisions de l’UE et leur mise en place.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2020.03.27 10:35

Précédent