Président de la République de Lituanie

L’UE a approuvé le pacte de croissance économique

29/06/2012

Vendredi 29 juin (Bruxelles). Réunis à Bruxelles, les chefs d'État de l'UE ont approuvé le pacte de croissance économique (« Compact for Growth and Jobs ») qui prévoit des mesures comme encourager la croissance économique et la création de nouveaux emplois. Lors de la réunion du Conseil européen, on a aussi approuvé les mesures concrètes pour chaque membre de l'UE afin que celui-ci puisse renforcer son économie.

Participant au Conseil européen, la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a souligné que le Pacte est une mesure importante qui aidera à régler les problèmes de la crise économique dans l'Union européenne, mais qu'il est nécessaire de continuer à respecter une discipline budgétaire stricte.
« La situation économique dans l'Union européenne est très complexe. Nous devons nous comporter de manière responsable sans dépasser nos possibilités financières et en exploitant tous les instruments pour stimuler la croissance économique. Le pacte est une mesure importante qui aidera à obtenir une croissance économique de l'UE tout en garantissant une discipline fiscale », a déclaré la Présidente.
Lors de la réunion, on a cherché des solutions pour surmonter la crise et stimuler la croissance économique de l'Europe.
Le pacte prévoit des actions comme régler les problèmes économiques au niveau national et européen et renforcer l'union économique et monétaire. Une des mesures les plus importantes prévues dans le pacte est une aide de 120 milliards d'euros pour stimuler les entreprises en redistribuant des fonds de l'aide structurelle et en augmentant les possibilités de la Banque européenne d'investissement de financer les entreprises.
Le pacte présente aussi des mesures pour réduire le chômage, améliorer les conditions des entreprises, réorganiser la fiscalité et créer un marché intérieur commun de l'UE pour l'énergie.
Les recommandations pour la Lituanie proposent de continuer les efforts pour réduire le déficit budgétaire, encourager l'emploi, mettre en place une réforme des retraites globale, réduire la pauvreté et l'exclusion sociale, augmenter l'efficacité énergétique des bâtiments et mettre en place une réforme des entreprises publiques.
Selon la chef de l'État, les premières avancées ont été faites lors de cette réunion du Conseil européen pour régler les problèmes des banques de la zone euro. Toutefois, selon la Présidente, il faudra encore parcourir un long chemin. Les chefs d'État de la zone euro se sont entendus pour créer un mécanisme de surveillance des banques plus efficace ; en impliquant davantage la Banque centrale européenne, et pour utiliser plus efficacement le mécanisme de stabilité européen afin de garantir la stabilité financière de la zone euro.
Le Conseil européen a appelé à renforcer la coopération avec les pays voisins de l'UE pour garantir les exigences internationales en matière de sûreté nucléaire. 
Le Service de presse du Président

Mise à jour 2012.06.29 14:58

Précédent