Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Les décisions déterminées aideront à surmonter la période économique difficile

21/12/2009

Lundi 21 décembre (Vilnius). La Présidente Dalia Grybauskaitė a signé la loi du budget de l'Etat et du budget municipal pour 2010 adoptée par le Seimas, la loi de financement de la Sécurité sociale et également la loi provisoire sur la revalorisation et le paiement des prestations sociales.

«J'ai signé les trois lois les plus importantes pour l'Etat et pour chaque citoyen lituanien. Cette décision n'était pas facile à prendre. Toutefois, je dois assumer ma responsabilité pour la stabilité du pays. C'est le seul moyen d'assurer à toute la population lituanienne un revenu stable et régulier. Si je ne signait pas les lois qui m'ont été présentées par le Seimas , les marchés internationaux ne prêteraient plus à la Lituanie et le Gouvernement ne pourrait plus payer ni les salaires, ni les retraites», a confirmé la Présidente de la République.

Selon la Présidente, cette décision, ainsi que la compréhension et la solidarité de la population du pays démontrent que la Lituanie est capable de gérer la situation durant la période économique difficile. En adoptant le budget et en désignant toutes les mesures nécessaires pour économiser, la Lituanie n'est pas obligée de demander au Fonds Monétaire International (FMI) un prêt, sinon, il faudrait répondre aux exigences plus sévères concernant la réduction des prestations sociales et l'augmentation des impôts.

Comme certains dispositions de la loi provisoire sur la revalorisation et le paiement des prestations sociales sont à la limite de la compatibilité avec la Constitution, la Présidente a demandé que le remboursement des prestations sociales, qui ont été provisoirement réduites, soit prévu dans la loi. Le Gouvernement s'engage à présenter un ordre précis concernant le remboursement des prestations sociales, qui entrerait en vigueur dans deux ans, tout de suite après que la loi sur la réduction des prestations sociales cesse d'être en vigueur.

La Présidente a confirmé qu'elle vérifierait personnellement les actions du Gouvernement pour que le mécanisme du remboursement des prestations sociales réduites soit garanti et que l'argent des contribuables soit utilisé d'une manière transparente et rationnelle.

La Présidente exige également une réforme sociale qui soit radicale et essentielle, dont le projet le Gouvernement s'engage à soumettre jusqu'au premier mars 2010.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2009.12.21 13:24

Précédent