Président de la République de Lituanie Président de la République de Lituanie

Le Président : « La Russie reste pour l’OTAN une menace persistante »

10/05/2021

Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda s’est adressé ce lundi lors de la visioconférence aux dirigeants des Etats du groupe des neuf de Bucarest, au Président américain Joe Biden et au secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, et a souligné que les défis de sécurité et les menaces que la Russie représente incitent les pays membres de l’OTAN et ses partenaires à accorder encore plus d’attention à des moyens fiables de dissuasion et de défense.

Le Président lituanien, en s’adressant aux participants du sommet des neuf de Bucarest, a souligné que la Russie qui déploie à la frontière ukrainienne des forces militaires sans précédent ne vient que confirmer qu’elle ne renoncerait pas à une attitude agressive et qu’en cherchant à intimider les pays voisins, elle représente une menace sur leur souveraineté et leur intégrité territoriale.

« La Russie reste pour l’OTAN une menace persistante », a dit le Président et il a souligné que l’Alliance peut faire face à ces défis seulement en agissant de manière unie, solidaire et déterminée.

Le Président a accentué l’importance particulière du lien transatlantique. L’Europe ne peut pas être unie et sûre sans l’implication des Etats-Unis, la présence des soldats américains dans les régions de la mer Baltique et de la mer Noire est le plus fort facteur de dissuasion.

Selon le Président, la menace de plus en plus forte de la Russie ne peut être contrebalancée qu’avec les forces de défense et de dissuasion de l’OTAN sur le flanc oriental. Ce qui veut dire que les pays membres de l’OTAN doivent continuer à investir dans la défense.

Le Président a assuré que la Lituanie continuera à investir dans sa propre sécurité et augmentera les dépenses de défense jusqu’à 2,5 % du PIB d’ici à 2030, investira dans les équipements et l’infrastructure militaires, les capacités à accueillir les forces alliées.

Le Président espère que le sommet de l’OTAN à Bruxelles au mois de juin débouchera sur les décisions de principe qui sont nécessaires pour les capacités de l’OTAN à s’adapter à un environnement de sécurité complexe et changeant ainsi qu’à assurer la sécurité collective unie.

« Le lancement de l’initiative OTAN 2030 nous permettra d’élaborer une architecture efficace de dissuasion et de défense tout en y investissant les ressources nécessaires. Nous devons maintenir notre vigilance et notre attention envers les menaces que la Russie représente, renforcer le lien transatlantique irremplaçable, augmenter les budgets et le financement commun de la défense ainsi qu’activer la politique de porte ouverte de l’OTAN », a dit le Président.

Le Président a encouragé les pays du groupe des neuf de Bucarest à soutenir les pays ayant le statut de partenaires « nouvelles opportunités », l’Ukraine et la Géorgie, à les aider à poursuivre leurs aspirations euro-atlantiques et à intégrer l’OTAN. Le Président a souligné que l’Ukraine qui continue à subir l’agression militaire de la Russie nécessite tout particulièrement le soutien et l’aide de l’OTAN.

Le Président a également demandé aux pays présents lors du sommet de soutenir la demande lituanienne d’organiser en 2023 à Vilnius le sommet de l’OTAN.

Le groupe des neuf de Bucarest réunit les Etats du flanc oriental de l’OTAN : la Bulgarie, la République tchèque, l’Estonie, le Lettonie, la Pologne, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Hongrie.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2021.05.10 23:26

Précédent