Président de la République de Lituanie

La Lituanie contribuera à la lutte contre le trafic illicite de matières nucléaires

27/03/2012

Mardi 27 mars (Séoul). Lors du Sommet sur la Sécurité Nucléaire, qui se déroule en Corée du Sud, les discussions portent sur les mesures et initiatives visant à renforcer la sécurité nucléaire. La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a présenté la contribution de la Lituanie à la coopération pragmatique dans la lutte contre le trafic illicite de matières nucléaires.

Les Etats-Unis d'Amérique soutiennent l'initiative visant à créer un réseau des Centres d'Excellence pour la Sécurité Nucléaire. Cette année encore, un tel centre sera également créé en Lituanie. En collaboration avec les Etats-Unis et avec d'autres partenaires, le Centre d'Excellence pour la Sécurité Nucléaire, fondé à l'école des Gardes-frontières de Medininkai (VSAT - Service de protection des frontières de l'État) organisera les formations en matière de lutte contre le trafic illicite de matières nucléaires, en mettant en œuvre les scénarios d'exercice et les plans de réaction, et en incitant à la coopération interinstitutionnelle. Nous espérons qu'à l'avenir, ce centre deviendra le centre régional.

«En planifiant la construction d'une nouvelle centrale nucléaire et en possédant les réservoirs du combustible nucléaire usagé, la Lituanie, en tant qu'Etat nucléaire, comprend bien à quel point il est important de sécuriser les matériaux nucléaires pour éviter que ces derniers ne tombent entre les mains de criminels. Par conséquent, la Lituanie continuera à contribuer activement aux efforts de la communauté internationale en matière de sécurisation de l'usage des matériaux nucléaires», a souligné la Présidente.

Lors de sa rencontre avec la Présidente de la Lituanie, le Directeur général de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA), Yukiya Amano, a officiellement promis d'apporter son soutien à la création et au développement d'un Centre d'Excellence pour la Sécurité Nucléaire en Lituanie. Selon la Présidente, ceci démontre la confiance de la communauté internationale envers la Lituanie.

Lors du Sommet sur la Sécurité Nucléaire, les discussions ont porté sur les problèmes de sûreté nucléaire. La plupart des pays participant au Sommet soutiennent l'aspiration de la Lituanie à mettre en œuvre une application obligatoire des exigences les plus élevées en matière de sûreté nucléaire à tous les Etats du monde qui développent l'énergie nucléaire. Il est également nécessaire que les organisations internationales (comme l'AIEA) contrôlent et veillent à la mise en œuvre de ces exigences. Ceci obligerait les centrales nucléaires, qui sont en projet de construction dans le voisinage de la Lituanie, notamment dans la région de Kaliningrad et en Biélorussie, de respecter les exigences internationales de sûreté nucléaire. A Séoul, la Présidente de la Lituanie a également abordé cette question avec le Directeur général de l'AIEA.

Les dirigeants et les représentants des organisations internationales (AIEA, ONU, UE et Interpol) de 53 pays du monde participent au Sommet de Séoul sur la Sécurité Nucléaire. Après avoir évalué le travail de notre pays et sa grande expérience en matière de développement des usages pacifiques de l'énergie nucléaire, en matière de protection physique des matières nucléaires et en matière de protection contre les sources de rayonnements ionisants, la Lituanie est invitée pour la première fois à participer à l'évènement d'un tel niveau.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2012.03.27 10:30

Précédent