Président de la République de Lituanie

Des décisions importantes pour l’avenir de l’UE à la réunion du Conseil européen

28/06/2012

Jeudi 28 juin (Bruxelles). Participant à la réunion du Conseil européen, la Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a souligné que les rythmes de développement de l'économie globale dictent la nécessité de renforcer l'intégration économique et politique de l'UE.

Réunis à Bruxelles, les chefs d'État et de gouvernement de l'UE recherchent des solutions pour résoudre les problèmes de la crise économique et encourager la croissance de l'économie européenne.
« Des décisions sur l'avenir de l'UE nous attendent lors de ce Conseil européen. L'Europe n'a pas la capacité de repousser les défis financiers globaux et garantir la croissance économique. Une seconde vague de la crise approche. Si des décisions ne sont pas prises à temps pour renforcer l'intégration de l'UE, nous risquons le destin de la zone euro. Nous subirons tous les conséquences douloureuses », a déclaré la Présidente.
Lors de la réunion, on a l'intention d'approuver le pacte de croissance économique (« Compact for Growth and Jobs »).
La dirigeante lituanienne a souligné que l'UE doit agir avec cohérence dans deux directions : respecter une discipline budgétaire stricte et, dans le même temps, mettre en œuvre des mesures pour renforcer l'économie. Selon la Présidente, il est impossible de stimuler la croissance en augmentant la dette des pays.
Des recommandations concrètes seront aussi présentées au Conseil européen sur comment chaque membre de l'UE pourrait renforcer son économie. Les recommandations destinées à la Lituanie prévoient une réduction du déficit, la mise en place d'une réforme des retraites, la stimulation de l'emploi, en particulier des jeunes, la réduction de la pauvreté et de l'exclusion sociale, la réforme des entreprises publiques et l'augmentation de l'efficacité énergétique des bâtiments.
Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy présentera le rapport préparé avec la Commission européenne et les présidents de l'Eurogroupe et de la Banque centrale européenne, où sont présentées des propositions pour réformer l'union économique et monétaire. Tous les pays de la zone euro et les pays de l'UE qui cherchent à l'intégrer devraient être impliqués dans ce processus. Le rapport présente des propositions pour transférer le contrôle des banques dans les mains de l'UE, créer des mécanismes communs de garantie des dépôts, renforcer l'union fiscale et créer un système intégré de politique économique.
Le Service de presse du Président

Mise à jour 2012.06.28 14:57

Précédent