Président de la République de Lituanie

L’Europe doit prendre en main la responsabilité pour sa sécurité

10/01/2019

Jeudi 10 janvier (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a rencontré les participants de « Snow Meeting » : les politiques étrangers influents, les experts en sécurité et en défense dont les analyses sont décisives pour former l’avenir des relations transatlantiques.

« Snow meeting » encore appelé « Petit Davos » est un forum informel traditionnel organisé à Trakai la deuxième année déjà qui réunit des politologues, des universitaires, des représentants de think tank occidentaux, des ministres des Affaires étrangères et de la défense des autres pays.

Lors de cette rencontre, où le lieutenant-général Ben Hodges, commandant en chef de l’armée des Etats-Unis en Europe, le célèbre journaliste Edward Lucas, l’auteure du livre « Le phénomène Merkel » Judy Dempsey et d’autres analystes célèbres ont été présents, la Présidente a souligné que dans le contexte des tendances de plus en plus fortes de fracturation et d’affaiblissement du lien transatlantique, l’Europe doit prendre en main la responsabilité pour sa sécurité tout en sauvegardant l’unité de l’OTAN et en réformant sa défense en fonction des menaces qui changent.

Selon la Présidente, n’importe quelle absence ou manque de leadership ouvrent à l’agresseur une voie libre pour persévérer et pour déstabiliser la situation internationale. Ainsi la volonté ferme de chaque membre de se défendre, le renforcement régulier de la réponse de l’OTAN aux menaces conventionnelles et hybrides est la meilleure dissuasion. Le renforcement des capacités de l’OTAN est particulièrement important pour la Lituanie surtout en ce qui concerne la mobilité militaire, l’arrivée particulièrement rapide de l’aide militaire le cas échéant, la défense aérienne.

Selon la Présidente, la coopération renforcée de l’Europe en matière de défense peut créer de la valeur ajoutée. L’Europe ne doit ainsi avoir peur de prendre plus de responsabilité pour sa sécurité et augmenter de manière régulière le financement de la défense.

La Présidente a également souligné que l’Europe aura une année difficile : l’issue du « Brexit » n’est toujours pas claire, les forces populistes sont de plus en plus fortes à l’approche des élections européennes, les pays membres de l’UE ont commencé les négociations longues et difficiles pour le cadre financier pluriannuel de l’UE. Ainsi il est particulièrement important de chercher ce qui unit les pays membres de l’UE et pas ce qui les divise et sauvegarder cette organisation politique durable, qui a assuré pendant des décennies la sécurité et le bien-être sur le Vieux Continent.

La Présidente a souligné que l’aide solidaire et continue de l’Occident à l’Ukraine constitue une garantie de la sécurité de la Lituanie, de la région et de toute l’Europe. La réponse à l’agresseur est nécessaire car autrement il sera encouragé à profiter des doutes de l’Occident, du manque de leadership et continuera à enfreindre cyniquement le droit international.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2019.01.11 09:02

Précédent