Président de la République de Lituanie

La synchronisation est une priorité de la sécurité régionale

08/03/2019

Vendredi 8 mars (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a eu un déjeuner de travail avec le Premier ministre letton Arturs Krišjānis Kariņš. En fonction depuis janvier, le Premier letton est venu en Lituanie pour une de ses premières visites à l’étranger.

Lors de sa rencontre avec le chef du gouvernement letton, la Présidente a surtout porté l’attention sur la sécurité énergétique de la région et la synchronisation des réseaux électriques avec l’Europe continentale.

Selon la chef de l’État, la déconnexion de l’anneau électrique de l’époque soviétique BRELL est une priorité de la sécurité de la région. Par conséquent, il est nécessaire de ne pas repousser et de tester le plus vite possible la capacité du système énergétique des trois pays baltes à fonctionner en régime isolé afin que la synchronisation avec l’Europe continentale se fasse à la date fixée en 2025.

Les trois pays baltes et la Pologne ont obtenu un accord politique que la synchronisation des réseaux électriques aura lieu via la connexion électrique lituano-polonaise LitPolLink.

Lors de la rencontre, la Présidente a souligné que la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie doivent exploiter cette opportunité donnée par la perspective financière de l’UE et s’assurer du soutien européen pour la réalisation du projet de synchronisation.

Ils ont également discuté de la menace de la centrale nucléaire d’Astraviets. Réunis début février à Genève, les pays de la convention d’Espoo ont reconnu que l’aire choisi pour la centrale d’Astraviets n’est pas sûre. Cette décision est obtenue pour la première fois et c’est un résultat important de longs efforts diplomatiques de la Lituanie, sur la base de laquelle il est possible d’obtenir la fermeture de cette centrale.

Les chefs d’État ont aussi abordé le renforcement de la défense, les intérêts communs dans la poursuite des garanties de sécurité de l’OTAN pour les pays baltes ainsi que la coopération dans la mise en œuvre des projets européens de renforcement de la défense PESCO, notamment pour repousser les cybermenaces et les menaces informatiques.

La Présidente et le Premier ministre letton ont convenu d’unir leurs forces dans la défense des intérêts de leurs pays lors des négociations pour le nouveau budget de sept ans de l’UE. La Lettonie, tout comme la Lituanie, aspire à ce que les fonds de cohésion ne soient pas drastiquement diminués et que les versements agricoles directs pour les agriculteurs des pays baltes se rapprochent au plus vite de la moyenne européenne. Les deux pays chercheront aussi à s’assurer un financement approprié pour le projet ferroviaire « Rail Baltica » et autres projets d’infrastructures d’importance régionale.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2019.03.08 15:13

Précédent