Président de la République de Lituanie

La Présidente se rendra en Pologne

28/11/2018

Mercredi 28 novembre (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė se rendra lundi 3 décembre en visite de travail en Pologne à l’invitation du Président Andrzej Duda.

À Katowice, la Présidente participera à la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24). L’objectif de cette conférence mondiale est de confirmer le plan de mise en œuvre des engagements pris à Paris, encourager tous les pays du monde à les appliquer de manière responsable et motivée dans tous les secteurs de l’économie, et renforcer le dialogue, la coopération et l’aide aux pays en voie de développement.

Si des mesures urgentes ne sont pas prises, l’impact du changement climatique peut être catastrophique pour toute la planète. En raison du réchauffement de la planète, les déserts s’étendent, les surfaces cultivables et les ressources en eau diminuent, et les catastrophes naturelles extrêmes se multiplient Cela peut développer des conflits militaires et les migrations.

Le 8 octobre, le groupe d’experts intergouvernemental de l’ONU a publié un rapport qui souligne que la température du monde a déjà augmenté de 1oC par rapport à la période préindustrielle. Les effets du réchauffement climatique se ressentent sur les écosystèmes et la faune, les phénomènes extrêmes sont plus nombreux. Si la température moyenne augmentait de 2oC, les sécheresses, les pluies extrêmes et les variations de températures extrêmes deviendraient irréversibles.

Les conséquences du réchauffement climatique se ressentent aussi en Lituanie : en 50 ans, la température moyenne en hiver a augmenté de 1,2oC, le nombre de jours avec une température de 30oC a été multiplié par 3-4, et le niveau de la mer Baltique dans le détroit de Klaipėda est monté de 15 cm. La fréquence des phénomènes extrêmes et les vagues de chaleur ont un effet négatif sur la santé des gens et encouragent la dispersion des polluants de l’air. Les infrastructures deviennent impuissantes à repousser les quantités de précipitations très élevées. En raison de conditions météorologiques extrêmes comme les pluies torrentielles et, ensuite, la sécheresse, l’agriculture lituanienne a subi en 2017 et 2018 des millions de pertes.

Lors de la Conférence internationale sur les changements climatiques qui a eu lieu il y a trois ans à Paris, la Lituanie, comme tous les autres pays de l’UE, s’est engagée de manière ambitieuse à réduire avant 2030 d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre. Les États membres de l’UE devront aussi avant le 1er janvier 2020 présenter leurs stratégies à long terme de réduction des émissions des gaz à effet de serre, sur lesquels ils s’appuieront après 2030.

La Lituanie fait des progrès dans la lutte contre le réchauffement climatique. Selon la Présidente, notre pays a prouvé que développement économique durable et protection de la nature sont compatibles. Après le rétablissement de son indépendance, la Lituanie a réduit de près de 60 % ses émissions de gaz à effet de serre et le PIB du pays a augmenté de 30 %. Dans le secteur des énergies renouvelables, la Lituanie a dépassé dès 2016 ses engagements et utilisé 26 % d’énergie provenant de ressources renouvelables. Les objectifs ambitions de l’atténuation du réchauffement climatique sont profitables à la Lituanie car ils renforcent la sécurité énergétique, réduisent la dépendance aux combustibles fossiles et encouragent les technologies innovantes.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2018.11.28 16:28

Précédent