Président de la République de Lituanie

La Présidente se rend au Conseil européen

12/12/2018

Mercredi 12 décembre (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė se rend demain, 13 décembre, à Bruxelles, où elle participera à une réunion du Conseil européen.

Le principal thème de l’agenda est les négociations du budget de l’Union européenne 2021-2027. La Lituanie cherche à atteindre trois objectifs principaux : que l’aide des fonds de cohésion de l’UE ne soit pas drastiquement réduite avec la baisse du budget de l’UE, que les paiements directs pour les agriculteurs de notre pays atteignent la moyenne de l’UE et qu’une aide appropriée soit garantie tant pour la fermeture de la centrale nucléaire d’Ignalina que pour la mise en place de projets stratégiques en matière d’énergie et de transport.

Selon la Présidente, le projet initial de budget pluriannuel, présenté par la Commission européenne, est inacceptable pour la Lituanie car l’argent des fonds européens de cohésion a été réduit pour notre pays de près d’un quart. Selon la chef de l’État, une telle réduction drastique de l’aide peut avoir un effet négatif sur les progrès déjà obtenus.

La proposition de la Commission sur les paiements agricoles directs ne satisfait pas non plus la Lituanie. L’UE ne respecte pas aujourd’hui son engagement de 2013 que les paiements directs aux agriculteurs lituaniens atteindront 196 euros par hectare en 2020. Dans le nouveau budget de sept ans, ils ne seront pas suffisamment augmentés pour atteindre la moyenne de l’UE.

Selon la Présidente, cette proposition de budget discrimine nos agriculteurs et crée des conditions concurrentielles inégales sur le marché.

Le deuxième thème important qui dominera le Conseil européen est la situation créée en raison du Brexit. La Première ministre britannique Theresa May a annulé lundi le vote sur les accords du Brexit au Parlement de Grande-Bretagne car elle souhaite des consultations supplémentaires avec les dirigeants européens. Les chefs d’État de l’UE ont déjà approuvé le trait obtenu après de longues négociations.    

À Bruxelles, les dirigeants européens écouteront les arguments de Theresa May et conviendront de la future position de l’UE.

Les chefs d’État de l’UE aborderont aussi la question des sanctions contre la Russie. Le Conseil européen prolongera les sanctions actuelles qui ont été introduites contre la Russie qui n’a pas arrêté son agression contre l’Ukraine ni mis en œuvre les accords de Minsk. En réaction à une attaque militaire ouverte où la Russie a dans le détroit de Kertch illégalement bombardé, abordé et accaparé trois navires ukrainiens en mer d’Azov et où elle a emprisonné leurs équipages, la Lituanie a introduit des sanctions nationales pour les responsables.

Des discussions sont également prévues à l’agenda sur la proposition de créer un budget de la zone euro, la lutte contre la désinformation et la propagande.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2018.12.12 15:52

Précédent