Président de la République de Lituanie

La Présidente : « Le ralentissement économique exige des solutions »

10/06/2019

Lundi 10 juin (Vilnius). La Présidente de la République de Lituanie Dalia Grybauskaitė a rencontré le directeur général adjoint du Fonds monétaire international Tao Zhang. La rencontre a porté sur les perspectives de l’économie mondiale et lituanienne, le développement du secteur des technologies financières et le rôle du Fonds monétaire international.

Lors de la rencontre, il a été souligné que la croissance économique mondiale ralentit, le commerce international, qui est son moteur principal, inquiète, la tension géopolitique, le protectionnisme, l’incertitude à cause du Brexit ont un impact négatif sur l’économie mondiale.

Selon la Présidente, les institutions internationales prévoient la reprise de la croissance économique mondiale dès l’année prochaine. Les pays doivent donc continuer à mener des politiques fiscales responsables et à mettre en place toutes les mesures qui encouragent la compétitivité et la croissance.

Selon la Présidente, cette problématique est d’actualité pour la Lituanie aussi. Il est prévu que l’économie qui a connu une forte croissance ralentira l’année prochaine. Il faudrait donc prendre en compte les recommandations du renforcement de l’économie présentées aussi bien par la Commission européenne que par les experts du FMI qui se rendent régulièrement en Lituanie. Les solutions sont également indispensables pour une exclusion sociale importante, le mauvais état de santé des habitants, l’éducation assez inefficace.

La rencontre a également porté sur le secteur des services financiers qui changent grâce aux innovations technologiques ainsi que l’impact de ces changements sur l’efficacité économique, la croissance, la stabilité financière.

La fintech est l’un des secteurs économiques qui connaît la plus rapide croissance dans notre pays. Il réunit plus de 170 entreprises et ce nombre augmente. La Lituanie est la deuxième dans l’UE et se place derrière le Royaume-Uni selon le nombre des institutions de monnaie électronique.

Selon la Présidente, comme les technologies financières deviennent de plus en plus importantes et se développent dans l’espace international, le rôle plus actif du FMI serait bénéfique pour encourager la coopération et pour superviser effectivement les risques.

En octobre dernier, le document conjoint du FMI et de la Banque mondiale a été adopté. Il présente les recommandations encourageant le développement des technologies financières pour les pays. Lors de la rencontre, il a été souligné que la voie choisie par notre pays correspond aux principes présentés dans ledit document.

La Lituanie est membre du FMI depuis 1992.

Le Service de presse du Président

Mise à jour 2019.06.11 09:04

Précédent