Président de la République de Lituanie

La Présidente: Les décisions prises lors du Conseil européen aideront, à l’avenir, à éviter les crises

17/06/2010

Jeudi 17 juin (Bruxelles). La Présidente Dalia Grybauskaitė considère les décisions prises, lors du Conseil européen, stratégiques et importantes pour la Lituanie et pour toute l'Union européenne. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement sont parvenus à un consensus pour que tous les pays membres de la Communauté européenne aspirant à stabiliser les marchés financiers, fassent un test de fiabilité de leur système bancaire. Selon la Présidente, en Lituanie, la Banque centrale et le Ministère des Finances exécuteront ce test. «Ce test est indispensable pour que les marchés financiers reçoivent l'information nécessaire en matière de système bancaire des Etats membres, pour mettre fin aux spéculations qui, comme en Espagne actuellement, se font sans raison», a dit la Présidente.


La Chef de l'Etat a positivement évalué la décision prise par le Conseil européen de renforcer le Pacte de stabilité et de croissance, en prévoyant des sanctions pour les pays de l'UE qui ne respecteront pas les exigences du pacte en permettant d'atteindre plus de 3% du déficit budgétaire du pays. Des sanctions concrètes, selon la Présidente D. Grybauskaitė, seront présentées par les Ministres des Finances et soumises aux leaders lors du Conseil européen, en automne. Nous nous sommes mis également d'accord pour commencer à appliquer une collecte auprès des banques, ce qui augmenterait leur responsabilité. Les finances cumulées formeraient des réserves protectrices dans le cas d'une crise. Selon la Présidente, ces décisions stratégiques aideront à renforcer la stabilité des marchés financiers et à diminuer ou à éviter, à l'avenir, les crises financières douloureuses et ses conséquences dans tous les pays de l'UE, dont la Lituanie.


Le Conseil européen a approuvé l'initiative de la Présidente de la Lituanie, exprimée auparavant, et a confirmé que pour garantir la croissance économique de l'UE, il est nécessaire de supprimer les obstacles comme les infrastructures non développées, les interconnexions énergétiques et les liaisons du transport. «Les infrastructures énergétiques, tels que les jonctions de l'électricité et du gaz, sont reconnues au plus au niveau comme des priorités sur l'échelle européenne, ce qui détermine qu'elles seront contrôlées et financées en priorité. Je me réjouis que les intérêts de la Lituanie soient pris en considération», a dit la Chef de l'Etat lituanien.
Le Service de presse du Président

Mise à jour 2010.06.17 19:26

Précédent