Président de la République de Lituanie

« La Lituanie prend le leadership pour renforcer la sécurité énergétique dans la région », selon le Président

07/10/2019

Lundi 7 octobre (Vilnius). Le Président de la République de Lituanie Gitanas Nausėda a salué les leaders du secteur énergétique des Etats étrangers, réunis à Vilnius pour la deuxième rencontre des ministres du partenariat pour la coopération transatlantique dans le secteur énergétique P-TEC. Cet événement, dédié à renforcer la coopération dans le secteur énergétique, est organisé sous l’égide du Président lituanien.

Dans son allocution de bienvenue, le Président a souligné l’importance de la coopération entre l’Union européenne et les Etats-Unis pour mettre en place un marché de l’énergie durable et compétitif, pour assurer la diversification des ressources énergétiques et les progrès technologiques.

« Un secteur énergétique durable et intégré est et restera une condition de notre croissance économique. Nous faisons face aux mêmes défis et poursuivons les mêmes objectifs. Les infrastructures fragmentées, les fournisseurs qui cherchent le pouvoir, les défis cybernétiques, les besoins en investissements et la modernisation du secteur sont des défis que non seulement la Lituanie doit affronter mais aussi la majorité des autres pays. Nous cherchons à mettre en place un marché énergétique diversifié, mieux intégré, innovant et compétitif, basé sur la production de l’énergie verte. Aujourd’hui nous pouvons nous unir et travailler ensemble », a affirmé le Président dans son allocution.

Il a été souligné que la contribution à l’activité de l’organisation P-TEC est encore une réussite de la Lituanie. Elle permet d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les défis de l’indépendance énergétique, les questions de la sûreté nucléaire ainsi que de discuter des possibilités pour attirer des investissements fiables.

Il a été ajouté que la Lituanie prévoit de prendre l’initiative de développer des liens transatlantiques dans le secteur énergétique pour mettre en place les objectifs de l’organisation P-TEC et elle cherchera avec les Etats-Unis à assurer la cybersécurité en développant des projets énergétiques stratégiques.

« Cette initiative aidera à identifier les projets énergétiques stratégiques et les possibilités de financement. Afin de parvenir à des résultats optimaux, nous partagerons les bonnes pratiques et les solutions technologiques. Il est important que l’organisation P-TEC soit flexible et qu’en mettant en place des objectifs elle puisse s’adapter aux besoins régionaux et nationaux », a dit le Président.

La conférence P-TEC, à laquelle les représentants de 24 pays ont été invités, a réuni le secrétaire à l’Energie des Etats-Unis et le créateur de l’organisation P-TEC Rick Perry, la directrice générale à l’énergie de la Commission européenne Ditte Juul Jørgensen, les ministres ukrainien, estonien, letton, albanais, roumain, les vice-ministres tchèque, bulgare, polonais, moldave, hongrois, les représentants du think tank américain « Atlantic Council » et d’autres. L’événement a été axé sur quatre sujets principaux : les questions des infrastructures énergétiques, l’approvisionnement en énergie, la sûreté de l’énergie nucléaire ainsi que le développement des sources d’énergie renouvelables.

La veille de l’événement, le 6 octobre, le dialogue 3+1 (pays baltes et les Etats-Unis) a été initié, pour concentrer l’attention des décideurs des secteurs public et privé sur le développement, les investissements et les technologies du secteur énergétique.

Après son intervention à la conférence, le Président devrait rencontrer le secrétaire américain à l’énergie Rick Perry.

La conférence P-TEC est destinée aux pays membres pour discuter des infrastructures énergétiques critiques et de la cybersécurité, de l’énergie nucléaire, de l’industrie du charbon, du gaz naturel ainsi que pour partager les bonnes pratiques, pour renforcer les liens durables entre les entreprises et les institutions publiques et ainsi encourager le développement des technologies innovantes, augmenter les investissements dans la création des infrastructures pour les principales sources énergétiques, réduire l’impact sur la nature et le climat.

Groupe de la communication du Président

Mise à jour 2019.10.07 11:22

Précédent